Follow
Accueil » Trending » Dune 2021 – Du sable, des larmes épicez-tout !

Dune

DuneCette version 2021 de Dune est en salles depuis le 15 septembre 2021 et a été réalisée par Denis Villeneuve. Distribué par la Warner Bros, le blockbuster a explosé le box-office en France avec 181 316 entrées dès son premier jour ! Dune est le film le plus attendu cette année, mais est-il une adaptation plus fidèle que la version de David Lynch ? Tacitement les enjeux sont la difficulté entre explications qui rendent le film accessible à tous et le soucis de corroborer au mieux la saga de Frank Herbert. Critique garantie sans spoiler.

Synopsis

Dune reprend les lignes du premier roman de Frank Herbert ; Sur Caladan, la planète native des Atréides, Paul le fils unique du duc se retrouve cavalier dans le jeu des échecs du destin de sa famille. L’empereur vient en effet d’annoncer leur nouvelle mission : régir et récolter les ressources d’épices sur Arrakis. Cependant malgré cette promotion, Paul fait des rêves étranges qui le rend quelque peu sceptique. Sur Caladan, Jessica est alors intimée de présenter son fils à la grande mère révérende de l’ordre des Bene Gesserit.

Bienvenue sur Arrakis, Dune

guerreLes adaptations de Dune sont multiples. Si l’on connaît la version de Lynch, il existe également une mini série tv allant jusqu’aux Enfants de Dune. Denis Villeneuve a t-il réalisé la meilleure adaptation ? Pas si sûr. En dépit de certaines scènes inédites à l’écran, il demeure des parties sons l’ombre d’une explication. Ce qui rend l’œuvre inaccessible à un autre public que celui des fans du livre.

Pour citer un bref exemple lors des combats sur Arrakis des Harkonnen sur les Atréides, les soldats portent des boucliers protecteurs et n’utilisent que des armes blanches. Le spectateur lambda qui découvre cet univers se demandera dans quel but ? Or, Selon le Wiki de Dune, « Ce que Frank Herbert nous a par ailleurs révélé est que cet ordre mystérieux a commencé ses agissements juste après les troubles du Jihad Butlérien. En effet pendant la guerre contre les machines, le Jihad Butlérien s’est farouchement opposé à toute forme de technologie qui aurait pu détruire l’humanité. Cependant le site précise que les Bene Gesserit avait déjà leur Révérende Mère Supérieure durant le conflit. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, on ne voit pas d’arme « nucléaire » dans Dune. »

Une ambiance trop sombre ?

DuneVoici le plus gros point négatif du film : sa bande sonore casse complètement le rythme de l’histoire comme celui des passages d’action. On peut même dire que cet échec musical dénature l’univers de Frank Herbert. Ce qui est par ailleurs dommage, c’est d’avoir confier ce projet à Hanz Zimmer. Par conséquent on peut espérer qu’ils changeront de compositeur pour la partie 2 de la saga. Mais il est peu probable que cela arrive.

En outre le jeu des acteurs et l’ambiance généralisée du film sont globalement sombres et ne laissent aucune place à l’humour. De surcroît pourquoi ne pas avoir mis en exergue le pouvoir de prescience (les pensées des personnages) chez Jessica (la mère de Paul) et chez Paul lui-même ? Ceci aurait pu mieux caractériser sa froideur apparente parce qu’il contrôle en effet ses émotions. Entre des citations extraites du livre balancées en vrac ou partiellement, des faits qui résonnent comme des incohérences à l’œil « ignorant » et un rythme rendu lent par sa composition sonore, que retenir de positif ? Où est passé l’élément central de l’histoire sur lequel Villeneuve n’insiste pas assez ? l’épice.

Tempête de sable

Baiser frémenPour un premier opus, c’est loin d’être mauvais. Certains points sont véritablement encourageants. La photographie comme les plans sont tout simplement somptueux. Ceci est la marque de fabrique de Denis Villeneuve. Avec un budget de plus de 160 millions de dollars, Villeneuve a su créer un film contemplatif presque parfait. Le quasi sans faute artistique est hélas enfoncé dans les sables mouvants par son fond sonore.

Le titre pourra, espérons-le, prétendre à plusieurs qualifications aux Oscars telles les meilleurs costumes et décors, la meilleure photographie et peut-être la meilleure réalisation. Rien n’a été fait au hasard, Villeneuve voulait marquer tout simplement son temps avec l’une des adaptations les plus difficiles des œuvres de littérature.Vous remarquerez que le prologue de cette version est réalisée par Chani (Zendaya) au lieu de la princesse Irulan dans la version de Lynch. Ce que la réalisation de Villeneuve n’a pas su voler à Lynch est sans aucun doute  sa bande originale à faire frémir ainsi qu’un prologue épique.

Conclusion dans le soleil

sableDune est le succès attendu, aura-t-il sa place à la prochaine cérémonie des Oscars ? Probablement ! En effet, les décors, les costumes, la photographie comme les effets spéciaux sont réellement magnifiques. Ce film est actuellement en salles, nous vous conseillons de le voire dans une salle IMAX afin de vraiment l’apprécier à sa juste valeur. 

Denis Villeneuve a réussit sa réalisation puisque le film a déjà empoché 25 millions de dollars dès sa première semaine de parution dans les salles. La deuxième partie est accessoirement prévue pour 2022. La dernière partie de la trilogie ne devrait pas voir le jour avant 2023. Le second opus se concentrera sur le personnage de Chani. Par ailleurs une série Spin-off intitulée Dune: the Sisterhood va parallèlement être produite par HBO.

Photos Copyright 2020 Warner Bros. Entertainment Inc.

 

Good
  • Un film très contemplatif
  • Une photographie réussie
  • Des bonnes surprises dans les jeux d'acteurs
  • Des plans somptueux
  • Des scènes adaptées du livre inédites au grand écran
  • Des décors à couper le souffle
  • Un réel effort sur les costumes
Bad
  • Une bande sonore qui casse le rythme du film
  • Une œuvre réservée aux fans de Frank Herbert
  • Un manquement de certains ingrédients pour être complètement fidèle au livre
7
Bon
Written by
Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de fiction préféré !

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Aller à la barre d’outils